La petite soeur de Virgile

Autrice : Edwige Planchin
Illustratrice : Anne-Soline Sintès
A partir de 8 ans

7,00 

L’histoire :
“Quand la maîtresse a demandé combien nous avions de frères et soeurs, j’ai dit que Cassiopée était morte avant sa naissance et les autres se sont moqués de moi. Ils ont dit qu’on ne pouvait pas mourir si on n’était pas né, que ça ne se pouvait pas, et que ce ne sont pas les bébés qui meurent, mais les papys et les mamies.”

Pour qui :
L’erreur serait de croire que ce livre s’adresse uniquement aux familles endeuillées. Comprendre les épreuves traversées par d’autres permet également de se construire.

À propos :
Il n’existe pas de mot pour désigner des parents endeuillés par la mort d’un enfant, pas plus qu’il n’existe de mot pour désigner l’enfant qui n’a jamais connu son frère ou sa soeur. Comment Virgile peut-il dessiner son arbre “génial logique” si sa petite soeur est morte avant d’être née ? Comment peut-il expliquer cela à ses copains de classe ?
Après “Comment te dire ?” (Éditions Fleur de Ville) et “Le Noël Vert de Siméon” (Éditions Les petits pas de Ioannis), Edwige Planchin signe là son troisième album. Les illustrations colorées de la jeune lyonnaise Anne-Soline Sintes apportent un éclairage doux à ce texte à la fois drôle, sensible, émouvant et riche en discussions à venir.

Détails techniques

Format

Nombre de pages : 20
Présentation : couverture souple
Poids : 95g

Fabrication

Imprimé chez AMD à Cholet( 49)
Papier issu de forêts gérées durablement
Encres végétales

Vous aimerez peut-être aussi…