PourPanser, une nouvelle collection de POURPENSER

Depuis l’enfance, je n’ai pas trouvé de meilleure parade pour échapper aux chagrins que de plonger en eux. Je suis de celles qui pensent que ce qui nous fait mal, il faut le traverser. Y marcher comme dans une forêt à la nuit tombée, et partout, dans les moindres recoins, chasser l’ombre, projeter de la lumière, déposer un peu de sens là où il semblait avoir déserté.
À la souffrance, je ne peux qu’opposer la conscience et la compréhension. Elles constituent de solides remparts à la violence, la bêtise, la cruauté ; et plus encore, elles sont les garantes de nos humanités.
Quand Aline m’a invitée à m’emparer par l’écriture d’un chagrin très brutal, j’ai été sidérée. Et puis, il y a eu le dégel, et l’impulsion. Voici donc La Raccommodée, des mots cousus entre eux qui sonnent, je l’espère, comme un réveil doux, réparateur.
Comme un petit poème délicatement mais très sûrement vainqueur.

Il y a un mois nous vous avons présenté cette nouvelle collection, PourPanser.
Nous vous avons alors parlé du livre d’Isabelle Steenebruggen “Ton premier enfant”.
Il y a deux semaines nous vous présentions le livre de Clotilde Fraile “Là où on sème les étoiles brillent”.

Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir un texte d’Alexandra Lucchesi, “La Raccommodée”.

Voilà au moins trois ans qu’Alexandra m’a envoyé son texte.
Il m’a touché, immédiatement.
J’ai tout de suite désiré qu’il fasse partie des livres de Pourpenser.
Mais voilà, toujours ces questions… comment publier un tel ouvrage ? Comment tenir économiquement ? Quel équilibre dans tout ça ? Et est-ce que le format papier est le plus adapté ?
Dans tout ce questionnement auquel je n’ai pas vraiment de réponses, une seule évidence pour moi : l’importance que de tels textes soient publiés, soient mis en lumière, même si la lumière en question n’est que Pourpenser…

Ce livre “La Raccommodée”, Alexandra Lucchesi et Pourpenser vous en offrent la lecture. Car Alexandra, comme nous, l’équipe de Pourpenser, savons que de tels témoignages, de tels textes, peuvent aider à panser, à penser, à se reconstruire aussi…

Un secret qui fait peur, qui fait noir.
Qui fait honte.
Qui donne la mort à l’intérieur.
Et pourtant, il faut dire.
Parfois, raconter, c’est sauver.
Même bien plus tard, même après.

 

Vous pouvez le découvrir, le lire, le partager et le télécharger ici (téléchargement payant).

 

Pour rappel

Nous recevons certains textes que nous aimons et qui nous semblent importants, mais pour lesquels il n’est pas aisé de trouver un équilibre économique.
Plutôt que de les laisser dans les tiroirs faute de solution à cet équilibre,
avec les auteurs et autrices de cette collection nous faisons le choix de vous offrir cette lecture.

Bien souvent on considère que la gratuité enlève de la valeur à l’objet, alors qu’un don, un cadeau en donne.

Nous parlons bien là de vous offrir ces lectures, nous parlons de cadeau.
Cette collection, alors qu’elle est offerte, que ce sont des textes assez courts, que nous faisons le choix pour l’instant de ne pas imprimer ces livres, cette collection a de la valeur. Ses textes sont riches. Ce sont des témoignages forts, qui peuvent aider à panser et aussi à penser.
Et parce que ce sont de tels textes, avec les auteurs nous vous les offrons.

À lire également

Newsletter

Toi & Moi

Nous sommes vraiment heureuses aujourd’hui de vous faire découvrir notre nouveau livre, TOI et MOI, une histoire de Léna Dia illustrée par Anne...

Le Blog

Et si on se plantait ?

Avez-vous réalisé que si on plante, il y a de grandes chances que la vie arrive, que des feuilles, des fleurs poussent ? Et si on se plante ? Que...

Le Blog

Oser la magie

Dans la médecine traditionnelle chinoise, l’organisme vivant est étroitement lié à l’énergie des saisons. L’énergie de l’automne prépare celle du...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

0
    0
    Votre Panier